Workshop « Thinking about luxury » au Collège d’études mondiales

Pierre Schneider donnera une communication le jeudi 15 juin 2017 au sujet de la consommation des produits « de luxe » importés des contrées de l’océan Indien dans le monde romain. Elle prend place dans le workshop « Thinking about luxury » organisé par Marc Abélès, titulaire de la chaire « Anthropologie globale du luxe » au Collège d’études mondiales (http://www.fmsh.fr/fr/college-etudesmondiales/28355)

Argumentaire et programme ci-dessous.

Dès l’Antiquité, le luxe a constitué un objet de réflexion et de controverses. Le luxe porte la marque de l’excès, de la dépense, il ne se réduit pas à la pure valeur marchande. Il suscite la fascination, mais aussi la critique, voire la condamnation. Associé à l’élite et à la richesse, il n’en constitue pas moins un secteur puissant de l’économie contemporaine. Le commerce du luxe est aujourd’hui l’un de ceux qui engendrent les profits les plus spectaculaires, et il a été marqué ces vingt dernières années par une croissance exponentielle. La globalisation du luxe, avec l’ouverture au commerce mondial de grands pays tel que la Chine, a suscité de nouvelles recherches empiriques en sciences sociales et pose d’importantes questions théoriques liées à la diversité des approches de ce phénomène. Le luxe n’est pas seulement bon à consommer, il est aussi bon à penser.
L’objectif de ce workshop est avant tout épistémologique. En réunissant des chercheurs de disciplines différentes qui ont abordé la question du luxe dans des perspectives spécifiques, il s’agit de développer une réflexion sur les problématiques et les concepts qui permettent de penser le luxe, en tenant compte des plus récentes contributions dans ce domaine. C’est l’occasion d’instaurer un dialogue fécond au-delà des frontières disciplinaires. Le workshop s’articulera autour des questions suivantes : – Le luxe comme enjeu théorique, éthique et politique – Phénoménologie du luxe, expérience et subjectivité – Au-delà de la valeur : excès, démesure, transgression – Le commerce du luxe et l’histoire mondialisée – Le luxe, le même et l’autre : altérité et nationalismes – Le luxe, le branding, et l’art contemporain – Nouvelles géographies, nouvelles scénographies du luxe dans la globalisation.

Programme 

Jeudi 15 juin 2017

9h45 Ouverture et mot de bienvenue

Introduction : Marc Abélès (Collège d’études mondiales de la FMSH, EHESS, CNRS)

10h30 – 13h : The Circulation of Luxury

  • Pierre Schneider (Université d’Artois) – Ex oriente luxuria : a « cultural revolution » in Imperial Rome
  • Lynda Dematteo (CNRS) – The National Luxury: The Political Imaginary of Italian Fashion

14h30-17h30 : Luxury, Capitalism, Excessiveness, Utopy

  • Tania Toffanin (Université de Padova) – Sociology and Luxury: a problematic liaison
  • Kristin Ross (New York University) – The Seventh Wonder of the Zad
  • Olivier Assouly (Institut Français de la Mode) – La question de la mesure du luxe

Vendredi 16 juin 2017

10h-13h : Worlds and Experience of Luxury

  • George Marcus (University of California Irvine) – Of Bubbles, the Design of  Luxury Enclosures  As Far As the  Elite Unaided  Eye Can See, and  the  Affordances of  Contemporary Immersive Environments
  • John Armitage (Winchester School of Art, University of Southampton) – Luxury Brands, Contemporary Art, and Everyday Life
  • Lambert Wiesing (Université d’Iena) – Luxury: The Dadaism of Possession

14h30-17h30 : Luxury Trade and Urban Scenographies

  • Viviane Riegel (Université de Sao Polo, Brésil) – The reproduction of luxury in global cities: analysis of São Paulo´s spaces, and its project of a cosmopolitan city
  • Máximo Badaró (UNSAM, Buenos Aires) – Alterity and value: a political anthropology of the marketing of luxury in China.

Conclusions