Archives par mot-clé : commerce de l’océan Indien

Les échanges entre Méditerranée et océan Indien au programme de la Celtic Conference in Classics 2016

La  Celtic Conference in Classics 2016 se déroulera du 22 au 25 juin à Dublin (University College, Dublin) 

Un panel sera consacré à l’étude des échanges antiques entre le monde méditerranéen et l’océan Indien, sous la coordination de Matthew Cobb  et Kyle Erickson.

Programme provisoire (23 et 24 juin)

The Development of the Indian Ocean Trade in Antiquity – responsables: Matthew Cobb (TSD Lampeter) and Kyle Erickson (TSD Lampeter)

  • The Augustan Annexation of Egypt and its Impact on the Indian Ocean Trade. Matthew Cobb (University of Wales Trinity Saint David)
  • Indian Ocean Commerce in Context: The Economic and Revenue Significance of Red Sea trade in the Ancient World Economy. Raoul McLaughlin (Independent Scholar)
  • Currencies, Commodities, and Regimes of Value: South India and the Indian Ocean Trade in Antiquity. Gwendolyn Kelly (Ashoka University)
  • Indian-Ocean Trade: The role of Parthia. Leonardo Gregoratti (Durham)
  • Kottanarike to Malabar and back. Aspects of black pepper trade from antiquity to early modern times. Federico De Romanis (Roma)
  • India and the East at Home: The Reception of Foreign Aromatics in the Roman World. Thomas Derrick (Leicester)
  • Pearls and tortoise shell in the Mediterranean world: some features of the Roman consumption (1st century BC- 2nd century AD). Pierre Schneider (Université d’Artois (Arras) / Maison de l’Orient et de la Méditerranée (Lyon)
  • The Visual Culture of Indian Ocean Trade to 700 CE. Frederick M. Asher (University of Minnesota)
  • The Impact of the Indian Ocean trade on the Ancient Novel. Juan Pablo Sánchez Hernández (Hyderabad)
  • Between Egypt and India, on the Route of the Ancient Novel. Marco Palone (Freiburg)
  • A Universe from an Egg: Cultural Interaction between India and Greece in Myth. Fiona Mitchell (University of Wales Trinity Saint David)

 

Compte-rendu de la journée d’études « Ex Oriente luxuria II » (Lyon – 1-2 décembre 2015)

Le compte-rendu de la deuxième journée d’études Ex oriente luxuria 2 – Première étude de cas : perles et écaille de tortue est disponible au téléchargement  sur le site des archives ouvertes HAL-SHS (cliquer ici).

Il comprend les résumés ou les textes de toutes les communications présentées, ainsi qu’un document introductif à la journée d’études.

Les communications seront publiées sous leur forme définitive dans la revue Topoi (Lyon).

La journée d’études Ex oriente luxuria III  (2017 – Paris) sera consacrée au poivre.

EOL 2 pge 1

 

Sur la côte occidentale de Socotra, en 1847

On sait combien Louis Robert connaissait les relations des voyageurs qui avaient parcouru au 19e siècle l’Asie Mineure. Ils étaient comme l’un de ces instruments – et non des moindres – dont l’historien, cet “homme-orchestre” (…), tire “une symphonie”. Suivant cet exemple, nous offrirons, chaque mois, un morceau choisi parmi les récits des nombreux visiteurs de l’océan Indien, comme un possible prolongement des documents antiques.

Charles Guillain, Relation d’un voyage d’exploration à la côte orientale de l’Afrique, réalisé pendant les années 1846, 1847 et 1848 par le brick Le Ducouëdic, tome 1, p. 349-353

J’avais l’intention d’aller mouiller dans la baie de Galan’sié, située dans l’est de Ras Bedou, pour y prendre de l’eau. J’espérais aussi y trouver quelque bateau destiné pour la côte d’Afrique, et auquel je pourrais demander un pilote. Un instant, je crus même que mon espoir allait se réaliser plus tôt : un point blanc, de forme triangulaire et ressemblant à un bateau sous voiles, venait d’être signalé par la vigie ; plus il se dégageait des vapeurs qui couvraient en ce moment l’horizon, plus l’illusion augmentait ; mais notre erreur ne fut pas de longue durée : ce que nous avions pris pour une voile n’était autre chose que la roche Saboyna, qui nous restait alors dans l’ouest, à environ cinq milles. La coupe triangulaire de cet îlot, la couleur blanchâtre du calcaire dont il est formé, rendue plus éclatante par les reflets de lumière qui l’inondaient alors, ce qu’il y a d’étrange dans la saillie abrupte de cette aiguille rocheuse à une assez grande distance de terre, tout, en un mot, rendait possible une méprise. Après midi, nous louvoyâmes avec une brise fraîche et donnant de fortes rafales, pour doubler Ras Bedou et atteindre le mouillage de Galan’sié ; mais, à minuit, nous étions encore sous le vent de ce dernier. Nous continuâmes donc à louvoyer pour gagner dans l’est. (…)

Socotra_76

Continuer la lecture de Sur la côte occidentale de Socotra, en 1847

F. de Romanis et M. Maiuro (éditeurs): Across the Ocean. Nine Essays on Indo-Mediterranean Trade

 

FDRIssu d’un colloque tenu à la Columbia University en 2011, cet ouvrage regroupe neuf contributions réparties en deux parties:

  • la première section est spécifiquement consacrée à l’Antiquité, et particulièrement aux produits et routes du commerce empruntant les chemins de la mer Rouge et du désert oriental égyptien.
  • la seconde section se place dans la perspective de la « longue durée » et de l’approche comparatiste.

Table des matières et aperçu