Des nouvelles de la future base « Érythrée » / Some fresh news about the « Érythrée » database project

Des nouvelles de la future base
« Érythrée »

Cette base de données a été conçue pour regrouper et
rendre accessibles les textes classiques (en langues grecque et latine)
relatifs à l’océan Indien. Toutes les occurrences de « Erythrè thalassa« ,
« mare Rubrum« , « oceanus Indicus » etc.
seront à terme recensées. Les textes seront indexés par des mots-clés, afin de
permettre des recherches thématiques faciles.

Après plusieurs mois d’ajustements techniques avec la
collaboration d’Ange Hernandez, la structure de la base a été mise au point. Le
travail est entré dans sa phase opérationnelle, c’est-à-dire la création des
« fiches ». Les enregistrements sont créés chaque fois que l’œuvre d’un
auteur a été dépouillé. Une quinzaine d’auteurs (soit environ 100 fiches) sont
à ce jour entrés dans la base.

Pierre Schneider

 

Some fresh news about the « Érythrée »
database project.

The « Érythrée » database aims to collect
classical textual evidence (viz Greek and Roman texts) related to the
Indian ocean as seen by the Greco-Romans, in order to help scholars interested
in this subject. Every sentence having words such as « Erythra thalassa« ,
« mare Rubrum« , « oceanus Indicus«  etc.
will appear in the database, with key-words making the queries easier.

With the help of Ange Hernandez,  I spent a few months to build the structure of
the database. The second step has started and the base is now being
« fed ». About 15 authors (~ 100 records) are present in the database
so far.

Pierre Schneider