Colloque “circulations animales”- rome, février 2020

Le réseau interdisciplinaire “Animed” développe depuis de nombreuses années des recherches archéo-historiques sur l’animal dans les sociétés méditerranéennes antiques (nombreuses informations disponibles en accédant au carnet de recherche Hypothèses du groupe de recherches).

Du 20 au 22 février 2020 s’est tenu à Rome un colloque organisé par Christophe Chandezon, Bruno d’Andrea et Armelle Gardeisen (le deuxième d’une série de trois).

Les organisateurs avaient proposé les questionnements suivants :  comment les animaux participent-ils aux phénomènes de contacts ?
Comment passent-ils d’une région à une autre ? Comment un animal venu de l’extérieur s’intègre-t-il dans un système de représentation, donc dans un bestiaire ? Comment les hommes l’exploitent-ils ? Quelle place trouve-t-il dans les processus économiques et sociaux ? Dans les systèmes religieux ? Cet “extérieur” recouvre en particulier l’Orient lointain.

 

Plusieurs interventions concernaient les contacts Méditerranée – Océan Indien.

  1. L’introduction et la diffusion de la poule en Méditerranée (Jacopo De Grossi Mazzorin, Claudia Minniti et Chiara Corbino : “Introduzione e diffusione del pollo in Italia” ; Kevin Bouchité, Silvia Albizuri et Armelle Gardeisen : “Introduction et statut des poules en Méditerranée nord-occidentale”).
  2. L’introduction du paon en Méditerranée  (Jean Trinquier, “Le paon à la conquête de l’Ouest : chronologie et modalités de l’acclimatation du paon bleu (Pavo cristatus) dans le bassin méditerranéen”).
  3. L’introduction du tigre (Pierre Schneider, “‘Il ajoute que les animaux que nous appelons tigres sont des chacals’ (Arrien, Ind., 15.4). L’ acclimatation “intellectuelle” du tigre dans le monde méditerranéen”).

Ces communications ont été mises en ligne par les organisateurs.