Colloque « circulations animales »- rome, février 2020

Le réseau interdisciplinaire « Animed » développe depuis de nombreuses années des recherches archéo-historiques sur l’animal dans les sociétés méditerranéennes antiques (nombreuses informations disponibles en accédant au carnet de recherche Hypothèses du groupe de recherches).

Du 20 au 22 février 2020 s’est tenu à Rome un colloque organisé par Christophe Chandezon, Bruno d’Andrea et Armelle Gardeisen (le deuxième d’une série de trois).

Les organisateurs avaient proposé les questionnements suivants :  comment les animaux participent-ils aux phénomènes de contacts ?
Comment passent-ils d’une région à une autre ? Comment un animal venu de l’extérieur s’intègre-t-il dans un système de représentation, donc dans un bestiaire ? Comment les hommes l’exploitent-ils ? Quelle place trouve-t-il dans les processus économiques et sociaux ? Dans les systèmes religieux ? Cet « extérieur » recouvre en particulier l’Orient lointain.

 

Plusieurs interventions concernaient les contacts Méditerranée – Océan Indien.

  1. L’introduction et la diffusion de la poule en Méditerranée (Jacopo De Grossi Mazzorin, Claudia Minniti et Chiara Corbino : « Introduzione e diffusione del pollo in Italia » ; Kevin Bouchité, Silvia Albizuri et Armelle Gardeisen : « Introduction et statut des poules en Méditerranée nord-occidentale »).
  2. L’introduction du paon en Méditerranée  (Jean Trinquier, « Le paon à la conquête de l’Ouest : chronologie et modalités de l’acclimatation du paon bleu (Pavo cristatus) dans le bassin méditerranéen »).
  3. L’introduction du tigre (Pierre Schneider, « ‘Il ajoute que les animaux que nous appelons tigres sont des chacals’ (Arrien, Ind., 15.4). L’ acclimatation « intellectuelle » du tigre dans le monde méditerranéen »).

Ces communications ont été mises en ligne par les organisateurs.