Moussons et courants dans l’océan Indien

Instructions sur la navigation des Indes orientales et de la Chine pour servir au Neptune oriental, dédié au roi par M. d’Après de Mannevillette, chevalier de l’ordre du roi (…), à Paris, chez Dezauche, géographe, 1775, p. 67-73

On distingue ordinairement quatre moussons ou saisons dans les Indes, pendant lesquelles les vents soufflent communément six mois d’un côté et six mois de l’autre. La mousson du sud-ouest règne au nord de la ligne équinoxiale, tandis que celle du sud-est souffle du côté du sud ; et lorsque la mousson du  nord-est succède à celle du sud-ouest au nord de la Ligne, on voit dans la partie sud régner une mousson où les vents soufflent du nord-ouest à l’ouest, et en quelques endroits au sud-ouest.
La mousson du sud-ouest a lieu depuis le 15 avril jusqu’au 15 octobre et dans toute l’étendue des mers comprises entre les côtes d’Afrique, d’Arabie et du Japon. La mousson du nord-est règne sur les mêmes mers, depuis le 15 octobre jusqu’au 15 avril. On n’excepte de cette règle que la mer Rouge et le golfe de Perse, qui ont des vents particuliers. On pourrait y joindre le détroit de Malac, où les vents sont presque toujours inconstants (…). Le changement de ces deux moussons se fait graduellement et jamais subitement. Les vents variables règnent entre l’une et l’autre, mais ces révolutions sont ordinairement suivies, ou quelquefois précédées de tempêtes et d’ouragans, surtout lorsque la mousson du nord-est succède à celle du sud-ouest, c’est-à-dire dans les mois d’octobre et de novembre. Ceux qui surviennent en avril sont plus rares et moins impétueux. (…)

Nuages de mousson- Port Blair, Andaman (Ridhvan Sharma, Wikimedia Commons)

 

A l’égard de l’espace de mer situé au sud de l’équateur, entre la côte d’Afrique et le méridien qui passe par la pointe du nord-est de Madagascar, on y trouve depuis le mois d’avril jusqu’au mois d’octobre des vents de sud-sud-ouest qui s’inclinent davantage vers l’ouest, quand on remonte vers le nord, pour se joindre aux vents de la mousson du sud-ouest qui soufflent au nord de la ligne. Depuis le mois d’octobre ou de novembre, jusqu’à celui d’avril, on voit dans ce même espace des vents du nord-nord-est à l’est, et proche de la côte ils viennent très souvent de l’est-sud-est et au sud-est, pour rétablir probablement l’équilibre de l’air raréfié sur les terres par les grandes chaleurs en cette saison. Continuer la lecture de Moussons et courants dans l’océan Indien