Article mis en avant

IIIe séminaire doctoral “Littératures techniques et tradition des textes scientifiques de l’Antiquité gréco-romaine”, Madrid, 20-24 avril 2015

Logo_SemDocANNONCE

Du 20 au 24 avril 2015, l’Université de Reims et la Casa de Velázquez à Madrid s’associeront pour la troisième édition du séminaire doctoral Littératures techniques et tradition des textes scientifiques de l’Antiquité gréco-romaine, organisé depuis 2012 en partenariat avec l’Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT, CNRS).

La formation est ouverte aux doctorants en lettres classiques, philologie et histoire ancienne, ainsi qu’aux étudiants de master2 qui se destinent à un doctorat dans ces disciplines. Elle conjuguera l’étude des textes et l’histoire des traditions savantes, avec un intérêt particulier pour les corpus, les projets d’édition et de commentaire en cours. Elle proposera un ensemble de leçons sur la géographie et la cartographie, l’astronomie et les encyclopédismes antiques, ainsi qu’en histoire des textes et papyrologie. Une journée d’étude internationale sera consacrée le mercredi 22 avril à « La géographie entre ciel et terre. Se situer et situer les lieux dans l’espace dans l’Antiquité gréco-romaine ».

Une visite est prévue à la Biblioteca de El Escorial le jeudi 23 avril. Enfin, deux ateliers permettront aux doctorants de présenter, en une vingtaine de minutes, leurs travaux de recherche et d’en discuter la méthode et les premiers résultats avec les encadrants.

ORGANISATION

Organisation scientifique : Université de Reims (responsable : Didier Marcotte, URCA, Institut universitaire de France ; contact : Benoît Roux, assistant ingénieur ; benoit.roux@univ-reims.fr);

Organisation logistique : Casa de Velázquez (responsable : Laurent Callegarin, directeur des études ; contact : Flora Lorente, secrétaire : secehehi@casadevelazquez.org).

CANDIDATURES ET MODALITÉS D’ACCUEIL

Il n’y a pas de frais d’inscription. Les candidatures, accompagnées d’une lettre de motivation et d’une proposition d’exposé pour les ateliers doctoraux, seront à déposer sur le site de la  Casa de Velázquez sur la  Plate-forme dédiée (bas de page) entre le 15 janvier et le 15 février 2015. Une réponse sera donnée aux candidats par mail pour le 20 février. La Casa de Velázquez accueillera les quatorze candidats retenus du 19 au 25 avril ; l’hébergement leur sera offert en chambre double, ainsi que le petit déjeuner, le déjeuner, et l’excursion à l’Escorial. Le transport et les dîners restent à la charge des étudiants.

PROGRAMME

CARTEL GRECO ROMAIN BD2Lundi 20 avril, Casa de Velázquez

9h30 – Accueil par Michel Bertrand, Directeur de la Casa de Velázquez,

10h00 – Anne Tihon (Université Catholique de Louvain), leçon inaugurale : Sur les traces d’Hipparque: le papyrus Fouad inv. 267A.

15h30 – Francesco Prontera (Università degli Studi di Perugia), Le Caucase Indien: d’Alexandre le Grand à Eratosthène.

18h00 – Tour de table des doctorants : présentation des participants.

Mardi 21 avril, Casa de Velázquez et Biblioteca Nacional de España

9h00-12h30 – Casa de Velázquez : atelier de doctorants

15h30 – Biblioteca Nacional : présentation du département des manuscrits et des collections

16h00 – Inmaculada Pérez Martín (Instituto de Lenguas y Culturas del Mediterráneo y Oriente Próximo, CCHS-CSIC, Madrid) : La réception du savoir géographique et ethnographique à Byzance pendant la période macédonienne

17h30 – Pascal Arnaud (Université Lumière Lyon 2, Institut universitaire de France) : Le Stadiasme de la grande mer: stratigraphie(s) d’une compilation périplographique.

CARTEL CIELO BD3Mercredi 22 avril, Casa de Velázquez

9h00 – Journée d’étude « La géographie entre ciel et terre. Se situer et situer les lieux dans l’espace dans l’Antiquité gréco-romaine », organisée par Arthur Haushalter (doctorant de l’Université de Reims, ancien membre de l’Ecole des Hautes Etudes hispaniques et ibériques).
Communications de Pascal Arnaud (Lyon 2), Francisco Beltrán Lloris (Zaragoza), Klaus Geus (FU Berlin), Francisco Javier Gómez Espelosín (Alcalá de Henares), Irene Pajón Leyra (CSIC), Francesco Prontera (Perugia), Anne Tihon (UCL), Arnaud Zucker (Nice).

Jeudi 23 avril, El Escorial

Excursion à l’Escorial, visite et séance de travail dans la bibliothèque sous la direction d’Inmaculada Pérez Martín et de Didier Marcotte.

Vendredi 24 avril, Casa de Velázquez

9h00 – Rosario Pintaudi (Università degli Studi di Messina) : Ricerca archeologica e recuperi di papiri da Antinoupolis

11h00 – Arnaud Zucker (Université de Nice) : L’encyclopédisme antique

15h00 – Atelier de doctorants

17h30 – Clôture du séminaire

PARTENARIAT

Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA) — Casa de Velázquez, École des Hautes Études hispaniques et ibériques — Centre de Recherche Interdisciplinaire sur les Modèles Esthétiques et Littéraires (URCA, EA 3311) — École doctorale Sciences de l’Homme et de la Société (URCA, ED 462) – Institut de Recherche et d’Histoire des Textes – Institut universitaire de France.

TÉLÉCHARGEMENTS
| Programme du Séminaire
| Affiche du séminaire

LIENS UTILES
Plate-forme d’inscription au séminaire
Programmation 2015 de la Casa de Velázquez
Stage d’initiation aux-manuscrits grecs et orientaux de l’IRHT

L’appel à chercheurs de la BnF 2015/2016 – date limite : 15 avril 2015

L’appel à chercheurs de la BnF est ouvert à tout type de sujet. Les candidats à l’appel à chercheurs peuvent donc proposer spontanément à la Bibliothèque des sujets de recherches dans leur discipline.

Afin d’éviter la dispersion des travaux, la Bibliothèque a défini toutefois deux larges axes de recherche :

– Axe 1 : étude et valorisation des collections

– Axe 2 : étude de l’histoire du livre et des bibliothèques

Dans le domaine de la cartographie, le sujet proposé concerne ‘Les cartes du fonds du Service Hydrographique de la Marine (XVIIe – XVIIIe siècle)’, qui couvre les côtes et îles du monde entier, océan indien inclus.

La date limite de candidature est fixée au : 15 avril 2015. L’appel à chercheurs de la BnF s’adresse à tous pour les chercheurs dits ‘invités'; il est restreint aux doctorants pour les ‘chercheurs associés’. La sélection des candidats est effectuée en collaboration avec le Conseil scientifique de la Bibliothèque nationale de France.

Conditions d’accueil8 bourses sont offertes

– Pour les ‘chercheurs associés’ : possibilité d’accéder à l’une des 3 bourses BnF-Pasteur Vallery Radot à partir de la deuxième année de recherche

– Musiciens chercheurs associés pour les interprètes élèves des conservatoires supérieurs de musique

– Chercheurs invités par un mécène :  Fondation Louis Roederer (10 000 euros sur une année pour une recherche sur la photographie), Mark Pigott (3 bourses de 10 000 euros sur une année pour une recherche en histoire, arts et histoire de l’art, innovation et technologies),  “Prix de la BnF” (8 000 euros sur une année, pour une recherche portant sur l’œuvre de Mona Ozouf, lauréat du prix de la BnF en 2014).

Comment répondre à l’appel à chercheurs ?

Les candidatures sont à adresser par courriel en deux étapes.

1ère étape : adresser votre dossier de candidature par courriel à l’adresse appelachercheurs@bnf.fr  avec les éléments suivants au format .pdf :

– Fiche de candidature complétée à télécharger sur le site bnf.fr ;

– Curriculum vitae et publications du candidat ;

– Présentation du sujet de recherche proposé (4 pages maximum)

– Projet de valorisation envisagé (2 pages maximum) pour les candidats à une bourse de recherche (Fondation Louis Roederer, Mark Pigott, Prix de la BnF)

L’objet du courriel devra indiquer : « Nom et prénom du candidat + candidature à l’Appel à chercheurs 2015-2016 ».

2ème étape : en complément, vous pouvez faire adresser par les personnalités qui vous recommandent (2 maximum) leur lettre de recommandation par courriel à l’adresse lettrechercheur@bnf.fr. L’objet du courriel devra indiquer : « Nom et prénom du candidat + lettre de soutien à l’appel à chercheur ».

En savoir plus :  http://actions-recherche.bnf.fr/BnF/anirw3.nsf/IX02/P2015000003_appel-a-chercheurs

Contacts mél : appelachercheurs@bnf.fr courrier : Bibliothèque nationale de France – ” Appel à chercheurs ” – Quai François Mauriac – 75706 Cedex 13 Paris

Une association internationale pour l’étude de la géographie antique

Les 20 et 21 novembre 2014 a été créée à l’université d’Alcalá de Henares l’association internationale GAHIA, acronyme de “Geography and Historiography in Antiquity”, dont le but est de promouvoir les études de la géographie du monde antique et de fédérer sur ce thème les équipes de recherche et les institutions. À l’occasion de la séance fondatrice, un état des lieux des recherches en cours a été dressé et un ensemble d’initiatives prochaines a été défini, dont le détail est accessible en ligne : GAHIADossier informativo. L’association est actuellement présidée par Francisco González Ponce, professeur à l’université de Sevilla et spécialiste des périples antiques; le bureau directeur en est constitué par José María Candau Morón (Sevilla), Gonzalo Cruz Andreotti (Málaga), Francisco Gómez Espelosín (Alcalá), Jaime Alvar Ezquerra (Madrid), Virgilio Costa (Roma), Arthur Haushalter (Reims), Pierre Moret (Toulouse) et Roberto Nicolai (Roma).

Colloque à Saint-Denis de la Réunion, 17-18 novembre 2014

Océan Indien ancien, Méditerranée médiévale : deux mers intérieures avant le XVe siècle ? Réalités des échanges et représentations. 17-18 novembre 2014. Ancien Hôtel de Ville de Saint-Denis, île de la Réunion.Le Centre de Recherche sur les Sociétés de l’Océan Indien (CRESOI), Université de Saint-Denis de la Réunion offre une série de colloques sur l’océan Indien dans le cadre de la “semaine de l’histoire 2014″. L’un d’eux est plus particulièrement consacré à une histoire comparée de la Méditerranée et de l’océan Indien avant la Renaissance. Lien et programme : semaine_histoire_2014.8-1

Ce colloque vise à offrir au grand public des interventions scientifiques sur l’histoire de l’océan Indien avant que ce dernier ne soit connu des Européens. Ces travaux permettront de proposer un regard historique construit à partir de l’océan Indien et non exclusivement fondé sur les représentations occidentales dominantes. Ce thème s’insère en outre dans les problématiques récentes de la World History.
La réflexion est d’abord axée sur les sociétés et leurs échanges à travers l’océan Indien et la mer Méditerranée, afin de faire ressortir les caractéristiques des deux espaces. Sont présentés la part du commerce arabe et l’insertion de l’océan Indien dans le commerce occidental. Les liens avec l’Asie sont également précisés, notamment l’ancienneté et l’importance des échanges avec la Chine.
Le regard est ensuite porté sur les représentations de l’espace avant l’arrivée des navigateurs portugais dans l’océan Indien. Les communications se focaliseront sur les « regards des origines » par les premières représentations, les premières cartographies. Elles s’ouvriront également à l’analyse de la reconstruction du passé, dans les récits mythiques et dans les travaux scientifiques.
L’objectif est de préciser les caractères particuliers de chacune de ces mers comme espaces de vie et d’échanges. Il s’agira aussi de déterminer les différents regards portés sur ces espaces avant qu’ils ne soient intégrés dans un espace mondial ou supplantés par celui-ci avec la mise en place des grandes routes de circumnavigation à partir de la fin du XVe siècle.

D’Arrien à William Vincent: le Périple de Néarque et sa postérité

Les actes de la journée d’étude de Reims, 6 novembre 2012, consacrée au Périple de Néarque, ont été édités par Didier Marcotte dans le volume XXII (2013) de la revue Geographia Antiqua (dir. Francesco Prontera, Olschki, Firenze). Ils réunissent des contributions de Pierre Briant, Veronica Bucciantini, Pierre-Olivier Leroy, Didier Marcotte, Marica Milanesi, Jean-François Salles, Pierre Schneider, Andrea Zambrini. Voir la table du contenu : NéarqueGeogrAnt.

 

Colloque : Commerce et croyances dans l’Océan Indien, XVe -XIX e siècles

Collège de France, CHAIRE D’HISTOIRE GLOBALE DE LA PREMIÈRE MODERNITÉ, Professeur Sanjay Subrahmanyam
Séminaire sous la forme d’un colloque

 

Lieu : Amphithéâtre Maurice Halbwachs, 11, place Marcelin-Berthelot, 75005 Paris

 

Jeudi 5 juin 2014

  •  09h00 Introduction Sanjay Subrahmanyam, Collège de France
  • 10h00 Pause
  • 10h30 À l’ombre des saints : commerce et baraka en Arabie, XIIIe-XVIe siècle, Éric Vallet, Université Paris I
  • 11h30 Khorasan in the Indian Ocean: Dynamics of Space and Ritual from Inner Asia to India and Africa, Nile Green, UCLA
  • 14h00 Ottoman Humanism, the Indian Ocean and the Map of the World,  Giancarlo Casale, Minnesota
  • 15h00 Commerce et croyances à Banten (Java) sous le règne de Sultan Ageng (XVIIe siècle), Claude GUILLOT, CNRS
  • 16h00 Pause
  • 16h30 Messianisme, rationalisme et connexions asiatiques : les Moghols face à leurs théologiens (v. 1610),  Corinne LEFÈVRE, CNRS

Vendredi 6 juin 2014

  • 09h00 L’islam et les rois-marchands du monde malais (XIVe-XVIIe siècles), Paul Wormser, INALCO
  • 10h00 Pause
  • 10h30 From Surat (1630) to Hughli (1632) : Two Mughal-Portuguese Conflicts between Trade and Religion, Jorge Flores, EUI, Florence
  • 11h30 Cross-Cultural Credit Networks and “Trust”: Bills of Exchange between Julfan Armenians and Marwaris in Early Modern Iran and India, Sebouh Aslanian, UCLA
  • 14h00 Protestants, catholiques et…lusophones : commerce, politique et relations interconfessionnelles sur la côte Malabare au XVIIIe siècle, Kapil Raj, EHESS
  • 15h00 Rupture and Continuity in the Bay of Bengal’s Nineteenth-Century History, Sunil Amrith, Birkbeck College
  • 16h00 Pause
  • 16h30 Quelques réflexions sur le rôle de la religion dans les réseaux marchands d’Asie du Sud, Claude Markovits, CNRS
  • 17h30 Conclusions, Sanjay Subrahmanyam, Collège de France

Eric Vallet

Maitre de conférences, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

More Posts

Appel à communications : The Red Sea and the Gulf: Two Alternative Maritime Routes in the Development of Global Economy, from the Late Prehistory to Modern Times

The University of Naples “L’Orientale” will host the Red Sea VII conference, the latest in the successful series of conferences previously held at the British Museum, University of Southampton, University of Exeter (UK) and University of Tabuk (KSA).

For over a century the University “L’Orientale” conducts research in regions outside of Europe, including those of the Red Sea and the Gulf. The first expedition that has involved the University took place in the early years of the twentieth century on the shores of the Red Sea, in present Eritrea. In the last thirty years, the activities of “L’Orientale” in the coastal regions of the Red Sea have intensified considerably seeing involved, at various levels, professors, researchers, fellows, graduate students and students. In the field of archeology should be mentioned excavations in eastern Sudan, at the Pharaonic port of Mersa Gawasis and in the Egyptian Eastern Desert, the recent collaboration with the Eritrean Government and the CeRDO for the excavations at Adulis, Eritrea, the excavations in Ethiopia, Yemen and Saudi Arabia. In the field of linguistic and historical studies, “L’Orientale” conducts research projects in countries surrounding the Red Sea and beyond.

The Red Sea VII conference will be titled “The Red Sea and the Gulf: Two Maritime Alternative Routes in the Development of Global Economy, from Late Prehistory to Modern Times”. The committee proposes for the first time a comparison, on a scientific level, between two sea corridors and their shores, the Red Sea and the Gulf, which are similar geographically and environmentally, complementary to each other as well as competitors in their economic and cultural interaction with the Mediterranean and the Indian Ocean, both in the past and in the present. The conference will be an opportunity to meet and exchange information among scholars from worldwide institutions interested in the western Indian Ocean, and also an opportunity to share new ideas and to promote innovative projects based on international collaborations.

We are inviting speakers from around the world with an interest in the Red Sea and the Gulf to present on a wide range of subjects relating to the main topic of the conference. These include:

  • Recent and ongoing research

  • The Red Sea and the Gulf in the Global Economy

  • Naval technologies and maritime knowledge in the Red Sea and the Gulf

  • Campania, the Mediterranean and the Red Sea

  • People, ideas, technologies and religions between the Red Sea and the Gulf

  • Africa, Arabia, Persia: linguistic transitions
  • Greek, Roman, and Byzantine Maritime Trade to the East

The last day of the conference will be devoted to two workshops:

“Legal regulations in the Red Sea and in the closed seas from past to present”

“Ports and Harbors of Bronze Age Egypt”

 Academic posters and multimedia products for display at the conference are also welcome.

Abstracts for individual papers should be 250-500 words in length and accompanied with brief cv. Proposals for themed panels should comprise four individual abstracts plus a panel proposal of 300 words.

The submission deadline is 15 DECEMBER 2014

Note: the selection of the papers to be presented will be made by the scientific committee. Notification of acceptance of papers will be given within two months from the deadline of due submissions.

The proceedings of previous Red Sea conferences have been regularly published. The committee intends to continue this tradition.

Committees

The organising and coordinating committee includes Rodolfo Fattovich, Andrea Manzo and Chiara Zazzaro with the collaboration of Romolo Loreto and Luisa Sernicola.

The local scientific committee comprises Giorgio Banti, Giuseppe Camodeca, Giuseppe Cataldi, Riccardo Contini, Ersilia Francesca, Bruno Genito, Roberta Giunta, Romolo Loreto, Andrea Manzo, Adriano Rossi, Luisa Sernicola, Roberto Tottoli, Chiara Zazzaro.

The international scientific committee comprises Ali al-Ghabban (Saudi Commission for Tourism and Antiquities, KSA), Abdelrahman Ali Mohamed Rahma (National Corporation for Antiquities and Museums, Sudan), Dionisius Agius (University of Exeter, UK), Kathryn A. Bard (Boston University, US), Lucy Blue (University of Southampton), Rodolfo Fattovich (Università “L’Orientale”, Italy), Steven E. Sidebotham (University of Delaware, US), Janet Starkey (British Foundation for the Study of Arabia, UK), Maurizio Tosi (Università di Bologna, Italy).

Contacts

For further information, please contact the organising committee:

The Red Sea VII Organising Committee

Università degli Studi di Napoli “L’Orientale”

Piazza S. Domenico Maggiore, 12

80134 Napoli

Italia

Email: redsea7@unior.it

Tel.: +39 – 0816909614/716 or 0816909616/741

Or alternatively contact :

Dr. Andrea Manzo amanzo@unior.it

Dr. Chiara Zazzaro czazzaro@unior.it

Eric Vallet

Maitre de conférences, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

More Posts

Exhibition in India : Time, Space, Direction – Diversities in Cognitive Approach

invitation_final_smallL’exposition L’Âge d’or des Cartes Marines (BnF, octobre 2012- janvier 2013) continue sa carrière en Inde, à l’India International Center de New Delhi.

En effet, à l’initiative du Professeur Lotika Varadarajan, et en partenariat avec le Département des Cartes et Plans de la Bibliothèque nationale de France, la partie de l’exposition consacrée à l’océan Indien a été déclinée sous la forme de reproductions de certaines cartes de la Bibliothèque nationale, intégrées à un propos plus large sur la perception et les pratiques du temps, de l’espace et de l’orientation à travers les siècles. La cartographie occidentale et islamique est ainsi confrontée à d’autres modes de figuration et de transmission de connaissances sur l’Inde et l’océan Indien, à partir d’une documentation provenant des collections indiennes, peu connue et souvent inédite. Le projet Median, né d’une réflexion sur les transferts culturels entre la Méditerranée et l’Océan Indien, trouve dans cet événement un écho et un prolongement particulièrement pertinents.

Emmanuelle Vagnon

small_IMG_1093  small_IMG_1100small_IMG_1104

 

Ci-dessous l’argumentaire en anglais de l’exposition :

Time, Space, Direction – Diversities in Cognitive Approach

Maps, Charts and Approximations from the Subcontinent and the Indian Ocean Region

Dates – Opening on February 15, 2014 till February 26, 2014

Venue – Kamaladevi Chattopadhyay Block, India International Centre, Top Floor , Gallery.

Time, Space, Direction is a cartographic exhibition of the Indian Ocean region and the subcontinent, using digital prints of rare and unique maps and charts, along with artefacts, and interactive digital exhibits.

The objective of the exhibition is to expand the canon of cartographic images of this region. Unlike conventional cartographic histories that look at map-making as a largely European invention, with its mathematically constructed ‘scientific’ maps that culminate in the ‘scale’ maps of the modern age, the current exhibition defines maps as “graphic representations that facilitate a spatial understanding of things, concepts, processes or events in the human world.”(Harley and Woodward, History of Cartography, 1987) Another objective is to show visually the transmission of knowledge between the Asian continent and the Mediterranean Region in connection with traditional mapmaking practices. The third objective is to demonstrate the alternative methods which were developed in the Indian Ocean world, and among these South Asia played a prominent role, to map Time, Space and Direction, to reach a variety of chosen destinations.

In order to understand how the world and its oceans were defined across cultures in antiquity and pre-modern times, this exhibition includes within it alternative cartographies, from star maps and cosmological maps to combinations of the physical and cosmological to imagined maps.  By seeing how the maps were made and how they were used, their iconographic and artistic projections, the exhibition brings together entire genres of South Asian maps that have received virtually little notice. This is particularly true for works of an essentially cosmographic nature, and were it not for the efforts of lesser known scholars, they would have remained unknown to modern scholarship, although these loom much larger in importance throughout the Indic cultural realm than in the pre-modern West.

By combining cartographic practices with the instruments of early sea faring and navigation, it is possible to see how transmission of navigation and cartographic knowledge moved from the East to the West, before returning as the so-called western scientific tradition. The artefacts and interactive exhibits demonstrate how this happened over time, and show how an external and uncomprehending viewpoint of a South Asian tradition not only made it distant, but gave it a correspondingly low status in modern cartographic development.

The sizable collection of these maps are from the Bibliothèque Nationale, France, from their exhibition, “The Golden Age of Nautical Charts – When Europeans discovered the rest of the world” held between October 23, 2012 and January 27, 2013 in Paris. To these we have added Indian sources which include digitised prints from the collections of various museums around the country apart from individual scholars. By bringing together the different perspectives of mapmaking into one collection, this Exhibition attempts to project the cartographic tradition of South Asia in an area hitherto dominated by Western scholarship.

Associated talks and workshop

Apart from the exhibits, there will be interactive displays and presentation of traditional navigational artefacts. A series of talks on the theme are also being organised, along with a half-day workshop on the final day of the Exhibition. The schedule for this will be available shortly.

Curator:

Dr Lotika Varadarajan

Collaborators:

  1. Indian Council for Historical Research.
  2. Centre for Community Knowledge, Ambedkar University, Delhi.
  3. Bibliothèque Nationale, France (Catherine Hofmann, Emmanuelle Vagnon).
  4. India International Centre.

Organising team:

  1. Larah Rai, Independent Research Scholar
  2. Cheryl Jacob, PhD Scholar, Ambedkar University Delhi.
  3. Shambwaditya Ghosh, Independent Research Scholar
  4. Nilza Angmo, Independent Research Scholar

Présentation en ligne – The copper plates from Kollam

The Indian Ocean was among the first maritime spaces of human circulation and exchange but it is also one of the least well researched. We still know surprisingly little about the Indian Ocean world before the late 15th century CE when European powers – Portuguese, Spanish, English, Dutch and others – first sailed into this ocean.

This website presents some of the new research that is being undertaken at universities and museums around the world into the early history of the Indian Ocean and its connections to the ocean we know today. The research presented here focuses on a 9th century legal document which was written at the port of Kollam in present-day Kerala in 849 CE. In South Asia, even until very recently, legal documents were inscribed onto copper sheets. Known as copper plate grants, these are one of the main sources for early and medieval Indian history.

Lire la suite…

Eric Vallet

Maitre de conférences, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

More Posts