Néarque

D’Arrien à William Vincent. Le périple de Néarque et sa postérité (6 novembre 2012)


Dans le cadre du programme ANR MeDIan, l’université de Reims organise, le 6 novembre 2012, une journée d’étude internationale sur la réception du Périple de Néarque, depuis l’époque macédonienne jusqu’à l’aube du Romantisme. Connu de Strabon, retravaillé par Arrien, qui en est pour nous le témoin principal, le périple a été intégré, dans l’Antiquité, parmi les sources les plus autorisées sur l’océan Indien. Il a aussi fait l’objet, à partir de la Renaissance, de multiples lectures qui en ont actualisé l’intérêt dans le contexte des grandes Découvertes et du développement des entreprises européennes en direction de l’Inde. À date napoléonienne, enfin, les traductions et les commentaires auxquels il a été soumis témoignent de la place particulière qu’occupait le texte d’Arrien dans le jeu complexe des relations franco-anglaises en Orient.

La journée s’inscrit dans le séminaire doctoral Littératures techniques et tradition des textes scientifiques de l’Antiquité gréco-romaine, que l’université de Reims, en partenariat avec l’Institut de recherche et d’histoire des textes, organise du 23 octobre au 16 novembre 2012.

Lieu : Université de Reims, UFR Lettres et Sciences Humaines – Maison de la Recherche, 57 rue Pierre Taittinger, 51100 Reims.

Contacts: Didier Marcotte ; Benoît Roux – benoit.roux@univ-reims.fr (suivi scientifique) ; Ségolène Buffet – segolene.buffet@univ-reims.fr (suivi administratif).

Néarque

© Conception Benoît Roux (URCA – CRIMEL EA 3311)

Programme

Pierre Briant (Collège de France), La figure de Néarque dans l’historiographie européenne (XVIIe-XIXe siècle).

Veronica Bucciantini (Albert-Ludwigs-Universität Freiburg), Le annotazioni manoscritte del Decano William Vincent al volume “The voyage of Nearchus” conservato nella Westminster Abbey Library.

Marica Milanesi (Università degli Studi di Pavia), “Comme le disent les historiens anciens”. L’autorité de Néarque et d’Arrien à l’époque de Mercator.

Pierre Schneider (Université d’Artois), “Restez barbares et ichtyophages ; vous en vivrez plus tranquilles, meilleurs peut-être et sûrement plus heureux” (J.-J. Rousseau). La longue postérité des Ichtyophages.

Andrea Zambrini (Università degli Studi della Tuscia), Le récit du retour de Néarque, une fois publié, a-t-il uniquement une valeur informative ?

Pierre-Olivier Leroy (Université de Reims Champagne-Ardenne), Le Néarque de Strabon.

Jean-François Salles (CNRS, Maison de l’Orient et de la Méditerranée), Néarque à la découverte d’une île déserte à l’entrée du golfe Persique.

Programme journée d’étude Néarque (pdf)