Transferts de savoir dans les cartographies de l’océan Indien : résumé de Jean-Charles Ducène.

Journée d’étude du 28 octobre 2011, BnF, Salle des commissions. 

La nomenclature et les dimensions des mers indiennes dans les sources proches-orientales médiévales

Jean-Charles Ducène (Université libre de Bruxelles)

jean-charles.ducene@ulb.ac.be

Les ouvrages arabes des Xe et XIe siècles attribuent aux différentes parties de l’océan Indien et de la Méditerranée une nomenclature et des dimensions relativement identiques d’un auteur à l’autre, qu’il soit astronome, encyclopédiste musulman ou auteur chrétien d’ailleurs. L’océan Indien est ainsi partagé en cinq golfes. Or, des éléments analogues se retrouvent mentionnés pour la première fois dans l’Hexaemeron de Jacques/Jacob d’Edesse (640-708), dont les sources sont pour cette matière la Géographie de Ptolémée mais aussi le De Mundo du Pseudo-Aristote. Parallèlement à la transmission de cette nomenclature dans les sources arabes, on la retrouve dans les ouvrages syriaques tels que l’Hexaemeron de Moïse Bar Kepha (ca. 813- 903), le Livre des trésors de Jacques Bar Shakko (m. 1241) et finalement dans le Livre de l’Ascension et le Livre des rayons de Barhebraeus (1226-1286). En revanche, les sources géographiques persanes, du Xe au XVe siècle présentent une nomenclature souvent originale.