Archives de catégorie : Actualités

Actualités variées

Hommage à Jean-François Salles (1944-2023)

Nous reproduisons ci-dessous l’hommage à Jean-François Salles, historien et archéologue, pionnier des recherches sur l’océan Indien antique, rédigé par Bruno Helly, Rémy Boucharlat et Marie-Françoise Boussac (page-source).

Jean-François Salles est mort cette nuit, chez lui, comme il le souhaitait. Avec lui disparaît une personnalité qui a incarné tout un pan de l’histoire de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée. Historien, archéologue, il a passionnément aimé le Proche-Orient et gardait la nostalgie du Liban de sa jeunesse. Infatigable, il s’est impliqué sur de nombreux chantiers en Méditerranée orientale (Chypre), dans le golfe arabo-persique où il initia les recherches archéologiques de la MOM en 1980 (Bahrein, Koweit, où il a dirigé la mission de Failaka à partir de 1983).

Il en a élargi l’horizon en s’intéressant l’un des premiers aux routes de l’océan Indien de la Méditerranée jusqu’au Bangladesh, en créant la mission franco-bangladaise de Mahasthan (1992) et en tissant des relations étroites avec de nombreux chercheurs indiens, notamment au Bengale. Témoignage de l’estime que lui témoignaient les universitaires et archéologues bangladais, il fut le seul européen invité à écrire dans le volume consacré à l’histoire du Bangladesh par l’Asiatic Society of Bangladesh.

Esprit curieux, il affectionnait les débats sur ses nombreux domaines de prédilection – le monde phénicien, l’Orient hellénisé, le funéraire, l’Arabie, les échanges dans l’Océan Indien et plus généralement l’histoire et l’archéologie de l’Inde classique. Il tenait surtout à faire partager ses analyses : outre de nombreux volumes et la création de la collection Indicopleustoi chez Brepols, ou l’organisation d’innombrables rencontres internationales toujours publiées, ou bien le suivi d’étudiants, il a joué un rôle capital dans la création et l’existence de la revue Topoi.

Chercheur extrêmement créatif et dynamique, il aimait le travail d’équipe et avait aussi le goût et le sens des responsabilités : il a mis toute son énergie pour développer l’antenne d’Amman de l’IFPO (2002 à 2009) dont il fut le directeur. Il a été directeur de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée de 1995 à 2001, institution à laquelle il est resté très attaché : il venait de lui faire don de l’ensemble de sa bibliothèque de 1500 volumes, témoignage de son profond attachement à cette maison.

Cadeaux diplomatiques et exotica : 5e rencontre de la série “Ex Oriente luxuria”

La 5e rencontre de la série Ex Oriente luxuria, organisée par Jean Trinquier  et Pierre Schneider, se déroulera les 6 et 7 décembre 2022 à Arras.

Programme (pour télécharger le programme, cliquer ici)

Mardi 6 décembre 2022

9 h 30 – 9 h 45 – Introduction
Pierre Schneider et Jean Trinquier

9 h 45 – 12 h  30 –  Cadeaux diplomatiques et pratiques impériales

Présidence : Jean Trinquier
Ekaterina Nechaeva (U. de Lille)
La course aux insignia dans le Caucase de l’Antiquité tardive. Cultures partagées et concurrence entre Rome et la Perse

Audrey Becker (U. de Lorraine)
Cadeaux diplomatiques exotiques et mise en scène de la puissance impériale à Constantinople (IVe – VIe siècles)

Arnaud Bertrand (CNRS – Arscan)
Cadeaux diplomatiques en Chine impériale de l’Antiquité au Haut Moyen-Âge : rapports de force avec les puissances d’Asie centrale

14 h – 16 h  – Les arcanes de la diplomatie

Présidence :  Alain Provost
Indravati Félicité (U. de la Réunion)
Les présents diplomatiques « orientaux » dans l’Europe moderne, révélateurs de la tension entre arcana imperii et publicité des affaires d’État ?

Déjanirah Couto (E. P. H. E.)
« Ce n’étaient point des choses à offrir à un roi » : les Portugais en Asie au XVIe siècle et les exotica diplomatiques

Ana Roque (U. de Lisbonne)
Un cadeau pour chaque situation : amitiés et alliances, échanges et promesses (réflexions préliminaires)

Mercredi 7 décembre

8 h 30 – 10 h 45 – Cadeaux diplomatiques et cultures (plus ou moins) partagées

Présidence : Déjanirah Couto
Matt Cobb (U. of Wales Trinity Saint David)
Diplomacy and (mis)comprehension in the antique Indian Ocean : gift-giving as a form of communication

Pierre Schneider (U. d’Artois)
Luxe, exotica, cultures partagées : quelques réflexions autour des exotica diplomatiques

Alain Provost (U. d’Artois)
Les éléphants du Grand Khan. Diplomatie et impérialité aux marges du Grand État Yuan sous le regard de Marco Polo

11 h – 13 h 15 – Ce que l’on donne : objets et êtres vivants

Présidence : Pierre Schneider
Nicolas Drocourt (U. de Nantes)
Quelques exotica dans les cadeaux diplomatiques entre Byzance et ses voisins (VIIIe – XIIIe siècles)

Yury Karev (CNRS – AOROC)
Le Māwarā’annahr/la Transoxiane sur le chemin entre la Chine et le califat : les échanges diplomatiques et le rôle des objets hors du commun

Jean Trinquier (École normale supérieure de Paris – PSL)
Le zèbre de Grévy, un animal diplomate de Rome à Constantinople

14 h 30 – 16 h  – Mémoire du don et construction des savoirs

Présidence : Ana Roque

Jean-Charles Ducène (E.P.H.E.)
Les exotica dans le Livre des dons et des cadeaux (Kitāb al-hadāyā waltuḥaf) ou la place et la nature des exotica asiatiques dans une anthologie fatimide

Thierry Buquet (U. de Caen)
Le souvenir des girafes impériales à la Renaissance

16 h – 16 h 15 – Conclusion
Federico De Romanis (U. de Rome ‘Tor Vergata’)

 

L’océan Indien antique aux rendez-vous de l’histoire de Blois

Table-ronde organisée par le CREHS (Centre de recherche et d’études “Histoire et sociétés” – Université d’Artois)

“L’océan Indien au coeur des premières connexions globales”

Modération
Marie-Françoise BOUSSAC, professeur émérite d’histoire grecque à Nanterre-Université


Intervenants
Vladimir DABROWSKI, docteur en archéobotanique du Muséum national d’histoire naturelle de Paris

Caroline DURAND, archéologue, chercheuse associée au laboratoire HiSoMA,

Pierre SCHNEIDER, professeur d’histoire ancienne à l’université d’Artois

Jean TRINQUIER, maître de conférences au département des sciences de l’Antiquité de l’ENS-PSL

 

Conférence de Federico De Romanis à l’université d’Artois (Arras)

Mercredi 21 septembre 2022, le professeur Federico De Romanis de l’université de Rome Tor Vergata donnera, dans le cadre du séminaire doctoral du CREHS (centre de recherches et d’études “Histoire et sociétés” – université d’Artois) une conférence intitulée:

Le papyrus de Mouziris

Un document exceptionnel pour comprendre le commerce entre Rome et l’Inde

5e rencontre “ex oriente luxuria”

La 5e rencontre Ex Oriente luxuria se tiendra à l’université d’Artois (Arras) les 6-7 décembre 2022.

Elle aura pour thème les cadeaux diplomatiques, et plus particulièrement les exotica offerts comme cadeaux diplomatiques

Pour plus d’informations, voir l’appel à communications

The fifth Ex Oriente luxuria conference will be held at the Université d’Artois (Arras – France), on December 6-7, 2022.

The conference’s theme is the diplomatic gifts, in particular exotic diplomatic gifts.

For more information, see the call for papers.

4e rencontre “ex oriente luxuria”

Jeudi 11 mars et vendredi 12 mars 2021, 4e rencontre de la série Ex Oriente luxuria :

L’ivoire d’éléphant (Méditerranée antique ; mondes médiévaux et modernes) :  état de la recherche et perspectives nouvelles

Ce colloque se tiendra à Lille, dans les locaux de la Maison européenne des sciences de l’homme et de la société (MESHS).

Il a pu être organisé grâce au soutien de la MESHS.

Pour télécharger le programme, cliquer ici:programme

Pour télécharger l’affiche, cliquer ici: affiche

Poivre et perles

Le changement dans les économies antiques, ouvrage édité par François Lerouxel et Julien Zurbach vient de paraître aux éditions Ausonius :

“Les économies de l’Antiquité changent, et elles changent profondément. Il n’y a pas une seule économie antique, plus ou moins identique à elle-même d’Homère à Constantin. Les contributions rassemblées dans ce livre instaurent un dialogue entre historiens des textes, archéologues, technologues et environnementalistes pour comprendre les ressorts de ces transformations. De l’Inde à l’Atlantique, en accordant la première place à l’évaluation des sources existantes et à la production de données nouvelles, elles suivent certains produits et certaines techniques de leur mise au point à leur diffusion, sans cacher les revers et les retours. C’est la diversité et les dynamiques des mondes antiques, dans leur originalité, qui se révèlent ici.”

L’ouvrage comporte deux chapitres consacrés respectivement au poivre et aux perles :
III. Deux produits de luxe 

Federico De Romanis, Pierre Schneider, Jean Trinquier: La circulation du poivre noir de l’Inde méridionale jusqu’en Méditerranée : quels changements ? : p. 277 

Pierre Schneider :Les perles de la mer Érythrée : p. 317