Archives de catégorie : Actualités

Semaine de l’histoire de l’Indianocéanie – Saint-Denis de la Réunion, 13-19 novembre 2017

Organisé par L’Association Historique Internationale de l’Océan Indien (AHIOI), avec l’appui du CRESOI (Université de la Réunion) et en partenariat avec la Ville de Saint-Denis, la « Semaine de l’Histoire de l’Indianocéanie 2017 » se tiendra du 13 au 19 novembre à Saint-Denis de la Réunion.

Trois thématiques ont été retenues pour cette nouvelle édition:

 

  • Routes, flux, réseaux en Indianocéanie, du VIIIe siècle à nos jours.
  • L’animal en Indianocéanie, de l’Antiquité à nos jours.
  • Nouvelles approches de l’esclavage.

Le poivre: un luxe populaire ? Troisième conférence de la série « Ex Oriente luxuria »

La troisième conférence de la série Ex Oriente luxuria :

Le poivre, de l’Antiquité à l’époque moderne : un luxe populaire ?
Échanges, circulations et usages

organisée par Jean Trinquier (Ecole normale supérieure), Pierre Schneider (université d’Artois) et Federico de Romanis (Université de Rome « Tor Vergata ») se tiendra à Paris, du 23 au 25 novembre (E.N.S. campus Jourdan).Informations et programme (à venir)

  •  http://www.transfers.ens.fr/le-poivre-de-l-antiquite-a-l-epoque-moderne-un-luxe-populaire-echanges
  • www.ens.fr (rubrique « agenda »)

 

La 8e Red Sea conference à Varsovie, du 4 au 9 juillet

La conférence Red Sea VIII se tiendra du 4 au 9 juillet 2017 à Varsovie, sur le thème : Coveted treasure. The economy of natural resources: extraction, processing and trade.

 

Elle sera précédée d’un workshop le 3 juillet: The Arabian Red Sea Route.

Pour accéder à toutes les informations, et en particulier au programme de la conférence, cliquer sur le lien suivant: Red Sea viii.

« Aventuriers des mers : Méditerranée—océan Indien, VIIe-XVIIe siècles » au MUCEM

L’exposition « Aventuriers des mers » s’installe à partir du 7 juin au Mucem.

De l’Empire perse aux conquêtes d’Alexandre le Grand, de  l’expansion de l’islam aux explorations chinoises et des aventures portugaises aux navigations hollandaises, c’est entre Méditerranée et océan Indien que se sont déroulées les grandes aventures maritimes fondatrices du monde d’aujourd’hui. L’exposition débute par la mise en place, au VIIe siècle, d’un empire des deux mers, celui des Omeyyades, lequel ouvrira les voies d’un monde dont le destin se joue principalement à la bascule du XVe et du XVIe siècle. Cette exposition, riche de plus de deux cents œuvres provenant de cinquante musées et institutions, de Lisbonne à Singapour, conduit le visiteur au croisement de l’or d’Afrique et de l’argent d’Occident, des verreries de Venise, des cotonnades indiennes, des porcelaines et des épices venues des mers de Chine.

Les océans ont historiquement permis d’aller à la rencontre des autres, d’échanger et de commercer. Après avoir longtemps pensé la mer comme un espace périlleux, les hommes ont très tôt élaboré de multiples savoirs pour s’aventurer toujours plus loin et plus sûrement, à la recherche des trésors de l’Orient. Le développement des connaissances et des navigations exploratoires a permis de penser la géographie du monde dans son ensemble. Avec la belle énergie des pionniers, marins et commerçants se sont alors lancés sur les mers à la recherche de fortunes à faire, d’âmes à convertir, de nouveautés à découvrir. Continuer la lecture de « Aventuriers des mers : Méditerranée—océan Indien, VIIe-XVIIe siècles » au MUCEM

Nouvelle rubrique « Varia »

La nouvelle section intitulée « Varia » ouverte dans ce carnet de recherche est destinée à accueillir de courtes contributions, en relation avec la thématique générale du carnet. Les textes seront écrits en français ou en anglais et ne dépasseront pas 2000 mots pour le texte, et 300 mots pour les notes et la bibliographie. Les textes proposés seront envoyés aux deux éditeurs, Didier Marcotte (didier.marcotte@univ-reims.fr) et Pierre Schneider (pierre.schneider@univ-artois.fr), qui les examineront (pas de double-lecture à l’aveugle). En cas de nécessité, les éditeurs feront appel à l’expertise de leurs collègues. La publication sera immédiate après acceptation du billet.

Didier Marcotte ; Pierre Schneider

The editors are pleased to announce that this research blog includes a new section entitled “Varia”. We welcome short notes in French or English dealing with the topics on which this research blog focuses. We welcome submissions no longer than 2000 words, not including endnotes and bibliography which must not exceed 300 words. Submissions must be sent to the two editors, Didier Marcotte (didier.marcotte@univ-reims.fr) and Pierre Schneider (pierre.schneider@univ-artois.fr), who will review them (no peer-review process). If necessary we will ask colleagues for advice and further information. Texts will be published on line immediately after acceptation.

Didier Marcotte ; Pierre Schneider

Disparition de Maurizio Tosi

On nous annonce le décès de Maurizio Tosi, historien du  passé très ancien des mondes de l’océan Indien.

Cette notice, transmise par la liste de diffusion Agade, résume l’orientation de sa carrière et de ses recherches:

“Full Professor since 1981, Maurizio Tosi has occupied the chair of Prehistory and Protohistory of Asia at the Istituto Universitario Orientale of Naples till 1994 when he has been called to the chair of palaethnology at University of Bologna, Faculty of Conservation of Cultural Goods. His main field of study has been the formative processes of complex societies mainly across the Middle East and Central Asia together with the development of the methods for the definition of this process from the archaeological record. Beginning from 1967 he has directed field projects for the Istituto Italiano per l’Africa e l’Oriente (IsIAO) in collaboration with different European and American agencies in Iran, Oman, Yemen, Pakistan, Turkmenistan and the Asian parts of the Russian Federation. From 1985 to the present, he is co-director of an International research program aimed to study the beginnings of navigation and long-distance trade in the Indian Ocean. Chiefly a student of palaeoeconomics and social structure of early societies, M.T. has directed since 1985 most of his efforts to the study of the relations between population resources in the systematic reconstruction of past landscapes.”

« Navigations érythréennes » : prochainement une nouvelle rubrique dans ce carnet de recherches

Navigations érythréennes

Les sources grecques et latines parlent-elles de la navigation dans l’océan Indien? Les sources littéraires antiques disent-elles quelque chose des navires, des courants, des vents, des dangers de la mer etc.? La réponse est immédiate et positive, et quelques textes bien connus viennent à l’esprit : le « Périple » de Néarque, le Périple de la mer Erythrée, la description des routes vers l’Inde que donne Pline l’Ancien. A côté de ces documents majeurs il en est d’autres, souvent méconnus, rarement commentés. Cette nouvelle rubrique – une collaboration de Jean-Marie  Kowalski  et Pierre Schneider – leur sera entièrement consacrée.  Nous aurons ainsi  plaisir à soumettre aux lecteurs de ce carnet, de temps à autre, tel ou tel de ces textes accompagné de nos réflexions.